Défense des droits

 DÉFENSE DES DROITS

 

L’ONU et les droits de l’homme

Source : http://www.un.org/fr/rights/overview/themes/handicap.shtml

« Les personnes handicapées sont souvent marginalisées et la discrimination à leur égard revêt différentes formes, depuis le refus des possibilités d’éducation jusqu’à l’exclusion et l’isolement.

L’ONU reconnaît que la défense des droits de ces personnes mérite une attention toute particulière et elle s’efforce d’améliorer leur situation et leurs conditions de vie.

L’intérêt que l’Organisation porte au bien-être et aux droits des personnes handicapées est ancré dans ses principes fondateurs qui ont pour socle les droits de l’homme. »

 

L’Office des personnes handicapées du Québec, mandataire de l’état

Source :https://www.ophq.gouv.qc.ca/loffice/loi-et-politiques/loi-assurant-lexercice-des-droits-des-personnes-handicapees.html

 

La loi E-20.1 vise à assurer l’exercice des droits des personnes handicapées et, par une implication des ministères et de leurs réseaux, des municipalités et des organismes publics et privés, à favoriser leur intégration à la société au même titre que tous les citoyens en prévoyant diverses mesures visant les personnes handicapées et leurs familles, leur milieu de vie ainsi que le développement et l’organisation de ressources et de services à leur égard.

À cette fin, la présente loi vise notamment à permettre à l’Office des personnes handicapées du Québec de s’acquitter efficacement de son rôle en matière d’évaluation de l’intégration des personnes handicapées, de veiller au respect des principes et des règles que la loi édicte et de jouer un rôle déterminant en matière de conseil, de coordination et de concertation en vue d’améliorer les possibilités offertes aux personnes handicapées.

Dans l’application des mesures prévues par la présente loi, les orientations suivantes guident l’Office des personnes handicapées du Québec, les ministères et leurs réseaux, les municipalités et les organismes publics ou privés :

  • a) adopter une approche qui considère la personne handicapée dans son ensemble, qui respecte ses caractéristiques particulières et qui favorise un plus grand développement de ses capacités ;
  • b) favoriser l’autonomie des personnes handicapées et leur participation à la prise de décisions individuelles ou collectives les concernant ainsi qu’à la gestion des services qui leur sont offerts ;
  • c) donner priorité aux ressources et aux services assurant le maintien ou le retour des personnes handicapées dans leur milieu de vie naturel ;
  • d) favoriser l’adaptation du milieu aux besoins des personnes handicapées et de leurs familles sans discrimination ni privilège, l’autosuffisance régionale des ressources selon leurs besoins et l’articulation effective des ressources locales, régionales et nationales selon les nécessités ;
  • e) favoriser la coordination continue pour la gestion et la complémentarité des ressources ainsi que la permanence et l’intégration maximale des services ;
  • f) viser une qualité de vie décente pour les personnes handicapées et leurs familles, une participation à part entière des personnes handicapées à la vie sociale ainsi qu’une protection maximale contre les facteurs de risque d’apparition de déficiences.

Pour plus de détails consulter le texte de loi ici.

Source : http://legisquebec.gouv.qc.ca/fr/ShowDoc/cs/E-20.1

 

L’APHK

À plus petite échelle, l’APHK contribue au respect de ces orientations; elle participe activement à faire valoir les droits des personnes handicapées par ses représentations et les activités qu’elle organise, les actions qu’elle pose et les projets qu’elle développe.

Pour en savoir plus, consulter notre Politique No 1

.


 Programme de reconnaissance

Faire un don